Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Susanne Steffen Vieillissement: un facteur de coûts? Pas vraiment

Afin d’évaluer l’évolution des coûts du système de santé de la manière la plus réaliste possible, il est important de quantifier l’effet du vieillissement. santésuisse l’a fait, sur la base des statistiques de la compensation des risques, tenues par l’Institution commune LAMal. L’évolution des coûts réels a été comparée à une évolution hypothétique des coûts …

lire la suite »

Afin d’évaluer l’évolution des coûts du système de santé de la manière la plus réaliste possible, il est important de quantifier l’effet du vieillissement. santésuisse l’a fait, sur la base des statistiques de la compensation des risques, tenues par l’Institution commune LAMal. L’évolution des coûts réels a été comparée à une évolution hypothétique des coûts sans modifier la structure d’âge. La croissance démographique ne joue aucun rôle dans cette analyse car les coûts ont été calculés par habitant.

20% de coûts liés à l’âge

Le résultat est pour le moins remarquable! Entre 2012 et 2017, les dépenses de santé en Suisse ont augmenté de 572 CHF par habitant, passant de 3138 CHF à 3710 CHF. Toutefois, à peine 20% de ces coûts supplémentaires peuvent s’expliquer par le vieillissement de la société. Les 80% restants sont dus à d’autres facteurs – pour ne pas dire à des évolutions indésirables. Il s’agit, par exemple, de l’augmentation du volume des prestations hospitalières et médicales ambulatoires, des prix élevés des nouveaux médicaments et des contrôles irréguliers des prix des médicaments existants.

Lien vers l’article complet

aucun commentaire

Susanne Steffen Coûteuse médecine complémentaire

La médecine traditionnelle chinoise, l’homéopathie, la médecine anthroposophique et la phytothérapie figurent à nouveau, depuis 2012, dans le catalogue des prestations de l’assurance obligatoire des soins (AOS). Depuis cette date, les coûts par patient des médecins proposant une thérapie complémentaire ont augmenté fortement comparés aux coûts des médecins conventionnels. Ce constat va à l’encontre de …

lire la suite »

Susanne Steffen Financement des soins palliatifs hospitaliers: mythes et faits

Dans le domaine des soins palliatifs hospitaliers, de nombreux mythes circulent à propos des forfaits par cas. En réalité, les hôpitaux ont les moyens d’influencer le montant des forfaits par cas en fournissant les données intégrales sur les coûts et les prestations. Actuellement, les cliniques avec une unité de soins palliatifs indépendante affirment que les …

lire la suite »

Silvia Schütz Les primes sont le reflet des coûts

Depuis un certain temps déjà, les médias font des pronostics sur la hausse des primes d’assurance-maladie en 2016. Celles-ci sont comprises entre 4 et 6,5% en moyenne en Suisse. Sur quoi reposent ces chiffres? Les coûts imputables aux fournisseurs de prestations sont le principal facteur influençant le montant des primes. Si les coûts des médecins, …

lire la suite »