Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Susanne Steffen Thérapies sur mesure et coûts au bon vouloir d’autrui

Grâce à la connaissance du patrimoine génétique d’une personne, les personnes gravement malades peuvent bénéficier de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement. Ces «thérapies sur mesure» révolutionnent notamment le traitement du cancer. Le problème, c’est que certaines procédures diagnostiques et certains médicaments ont un coût exorbitant. Il n’est pas rare qu’un traitement coûte plus …

lire la suite »

Grâce à la connaissance du patrimoine génétique d’une personne, les personnes gravement malades peuvent bénéficier de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement. Ces «thérapies sur mesure» révolutionnent notamment le traitement du cancer. Le problème, c’est que certaines procédures diagnostiques et certains médicaments ont un coût exorbitant. Il n’est pas rare qu’un traitement coûte plus de cent mille francs. Les assureurs-maladie se retrouvent confrontés à de nouveaux défis en ce qui concerne le remboursement de ces soins. Car la formule magique qui permet à l’assurance de base de couvrir les coûts est EAE: les prestations doivent être efficaces, appropriées et économiques.

Le problème, c’est qu’il est difficile de prouver l’efficacité lorsque le nombre de patients est faible. Dans la médecine personnalisée, la détermination de l’adéquation de la pharmacothérapie est, quant à elle, largement déléguée au fournisseur respectif. En d’autres termes, à l’acteur qui en retire le plus de bénéfices. Enfin, les fabricants justifient les prix extrêmement élevés par le faible nombre de patients et les dépenses de recherche élevées.

Et comment les assureurs-maladie gèrent-ils cette nouvelle donne ?

Lien vers l’article complet

aucun commentaire

Susanne Steffen Coûteuse médecine complémentaire

La médecine traditionnelle chinoise, l’homéopathie, la médecine anthroposophique et la phytothérapie figurent à nouveau, depuis 2012, dans le catalogue des prestations de l’assurance obligatoire des soins (AOS). Depuis cette date, les coûts par patient des médecins proposant une thérapie complémentaire ont augmenté fortement comparés aux coûts des médecins conventionnels. Ce constat va à l’encontre de …

lire la suite »

Heinz Brand Un nombre trop élevé de médecins coûte trop cher

L’assurance-maladie occupe toujours autant les Chambres fédérales à Berne, et la dernière session d’hiver n’y a pas fait exception. Les débats se sont concentrés sur des mesures pour freiner l’augmentation excessive des coûts qui se traduit par des primes devenues quasiment inabordables. Mais l’engagement a aussi été pris de lutter dorénavant plus radicalement contre la …

lire la suite »

Susanne Steffen Le matériel de soins est inclus dans les coûts des soins

L’arrêt du Tribunal administratif fédéral a clarifié la situation juridique: depuis l’entrée en vigueur du « nouveau » financement des soins en 2011, les coûts du matériel utilisé par les professionnels de la santé dans le cadre des soins ne peuvent plus être facturés en supplément aux assureurs-maladie. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a rendu un arrêt …

lire la suite »

Jean-Paul Brönnimann Déménagement: une raison de se réjouir ou de se fâcher

Les coûts du système de santé varient selon le canton et la région du lieu de domicile. Plus il se situe en milieu urbain, plus les soins médicaux coûtent cher et plus les primes sont élevées. C’est un fait qui – lors d’un déménagement dans un autre canton – peut créer une désagréable surprise pour les assurés concernés. Les chiffres de l’Office …

lire la suite »