Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Susanne Steffen Des chances pour un nouveau départ

Les mesures pertinentes et efficaces pour venir à bout de la spirale des coûts et des primes existent. Pour n’en citer que quelques-unes: une meilleure économicité et qualité des prestations, davantage de concurrence et une coordination judicieuse de l’offre de prestations. Nous dressons un état des lieux du point de vue des assureurs-maladie. Lien vers …

lire la suite »

Susanne Steffen Donner une chance à la nouveauté

L’appel lancé pour réformer le système de santé ne doit pas être ignoré. Mais qui tient les rênes des réformes ? Les politiciens ? Les économistes et les fournisseurs de prestations ? Et quel est le rôle joué par le changement numérique à l’aube d’une ère nouvelle ? Trois experts nous livrent leur opinion à …

lire la suite »

Paul Rhyn Une liste de desiderata qui coûtera des milliards

Si des projets et réformes actuels et futurs aboutissent, les payeurs de primes pourraient voir exploser les coûts annuels à leur charge, selon des estimations de santésuisse. Pour endiguer efficacement la hausse des coûts, il faut répondre avec modération aux demandes particulières très onéreuses. Lien vers l’article complet  

lire la suite »

Marianne Eggenberger La France se détourne des granules homéopathiques

En Suisse, les remèdes homéopathiques font partie du catalogue de prestations obligatoires et sont pris en charge par l’assurance de base, bien que leur efficacité suscite régulièrement la controverse. Dans les pays voisins, il en va autrement. Lien vers l’article complet

lire la suite »

Susanne Steffen Un concert de desiderata qui ne mène à rien

Tandis que le Conseil fédéral rejette l’initiative populaire «Pour des soins infirmiers forts» sans alternative, la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national planche sur un contre-projet. Or plus que de nouveaux diplômes, nous avons besoin de solutions pour accompagner le vieillissement croissant de la population. Lien vers l’article …

lire la suite »

Susanne Steffen Les utilisations «off label» doivent rester exceptionnelles!

Chaque année, plus de 25 000 examens au cas par cas effectués par les assureurs-maladie dans le domaine «off label» font peser sur les payeurs de primes une charge de 20 millions de francs environ. santésuisse réclame de nouveaux modèles de prise en charge et d’évaluation des bénéfices. Lien vers l’article complet

lire la suite »

Susanne Steffen Les autorités fédérales doivent prendre la mesure du problème!

Outre la liste des spécialités «classique», les médicaments peuvent également être inscrits de manière rapide et pragmatique sur la liste des thérapies remboursées par les caisses-maladie par le biais de l’article 71a-d de l’ordonnance sur l’assurance-maladie. Problème: conçue comme une exception, l’utilisation «off label» devient de plus en plus souvent la règle, grâce à l’avènement …

lire la suite »

Marianne Eggenberger Des débuts difficiles

Les biosimilaires représentent une alternative avantageuse aux biomédicaments très  coûteux. Pourtant, ils ont de la peine à s’imposer en Suisse. A tort, estime santésuisse. Lien vers l’article complet

lire la suite »

Susanne Steffen A peine annoncé et déjà révolu?

Il semble que le répit dans l’évolution des primes appartienne déjà au passé. Telle est tout du moins la conclusion qui ressort de l’évaluation de santésuisse concernant l’évolution des coûts pour les années à venir. On ne peut que regretter cette occasion manquée. Lien vers l’article complet

lire la suite »

Cornelia Meier Absence de résultats flagrants

santésuisse a comparé l’évolution des coûts entre les cantons qui proposent une liste d’opérations à effectuer en ambulatoire et ceux qui n’en proposent pas. Résultat: les économies réalisées demeurent pour l’instant limitées. Lien vers l’article complet

lire la suite »