Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Scène politique

Hier werden aktuelle politische Entwicklungen und Entscheide kommentiert und in ihren Auswirkungen erklärt.

Susanne Steffen Les autorités fédérales doivent prendre la mesure du problème!

Outre la liste des spécialités «classique», les médicaments peuvent également être inscrits de manière rapide et pragmatique sur la liste des thérapies remboursées par les caisses-maladie par le biais de l’article 71a-d de l’ordonnance sur l’assurance-maladie. Problème: conçue comme une exception, l’utilisation «off label» devient de plus en plus souvent la règle, grâce à l’avènement …

lire la suite »

Heinz Brand Les bonnes choses prennent du temps

Lorsque les moulins de la législation se mettent à «moudre», ils le font généralement lentement et laborieusement. Espérer des solutions rapides aux problèmes existants est donc totalement illusoire; d’un autre côté, des solutions précipitées et irréfléchies sont ainsi évitées, Dieu merci. Notre système bicaméral composé de diverses majorités politiques s’en porte garant. Toutefois, lorsque des changements …

lire la suite »

Susanne Steffen Coûteuse médecine complémentaire

La médecine traditionnelle chinoise, l’homéopathie, la médecine anthroposophique et la phytothérapie figurent à nouveau, depuis 2012, dans le catalogue des prestations de l’assurance obligatoire des soins (AOS). Depuis cette date, les coûts par patient des médecins proposant une thérapie complémentaire ont augmenté fortement comparés aux coûts des médecins conventionnels. Ce constat va à l’encontre de …

lire la suite »

Susanne Steffen Situation de l’approvisionnement hospitalier: Forte densité de lits

santésuisse a analysé la prise en charge médicale dans le domaine hospitalier stationnaire. Des variations régionales importantes dans l’offre de soins de base sont particulièrement frappantes. Les résultats issus des analyses permettent d’améliorer la planification hospitalière, compte tenu des conditions légales et systémiques en vigueur aujourd’hui. Il s’agit là d’un point central puisque plus de …

lire la suite »

Heinz Brand Un nombre trop élevé de médecins coûte trop cher

L’assurance-maladie occupe toujours autant les Chambres fédérales à Berne, et la dernière session d’hiver n’y a pas fait exception. Les débats se sont concentrés sur des mesures pour freiner l’augmentation excessive des coûts qui se traduit par des primes devenues quasiment inabordables. Mais l’engagement a aussi été pris de lutter dorénavant plus radicalement contre la …

lire la suite »

Susanne Steffen Le matériel de soins est inclus dans les coûts des soins

L’arrêt du Tribunal administratif fédéral a clarifié la situation juridique: depuis l’entrée en vigueur du « nouveau » financement des soins en 2011, les coûts du matériel utilisé par les professionnels de la santé dans le cadre des soins ne peuvent plus être facturés en supplément aux assureurs-maladie. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a rendu un arrêt …

lire la suite »

Susanne Steffen Faire preuve de modération!

Elles poussent comme des champignons, les revendications à l’encontre de l’assurance-maladie obligatoire en vue de la prise en charge de prestations supplémentaires. Certains demandent que les coûts des soins aux patients atteints de démence soient couverts par l’assurance de base. Ou de déclarer que les contraceptifs tels que les pilules et les stérilets sont à …

lire la suite »

Gregor Patorski Comment les assurés peuvent-ils se prémunir contre le démarchage téléphonique intempestif?

Chaque année, au moment de l’annonce des primes, les assurés sont contactés contre leur gré par des call centers. Comment peuvent-ils se prémunir contre ce démarchage téléphonique intempestif? Quelles mesures les assureurs ont-ils prises? Et que fait la politique? Monsieur Santé dresse un état des lieux. Mesures en faveur des assurés Les appels agressifs de …

lire la suite »

Gregor Patorski Prix des médicaments: l’inaction de l’OFSP coûte 25 millions de francs par mois aux assurés

L’ordonnance sur l’assurance-maladie stipule que les prix des médicaments à la charge de l’assurance de base doivent être contrôlés au minimum tous les trois ans. La compétence en revient à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). En raison d’adaptations prévues de l’ordonnance, l’OFSP est resté inactif en 2015 et 2016. Les décisions de prix …

lire la suite »