Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Susanne Steffen Les «Implant Files» donnent une sérieuse impulsion à notre travail

Les chiffres des «Implant Files» publiés à fin 2018 ont fait sensation: le Consortium international de journalistes d’investigation a, dans son enquête, émis des critiques parfois sévères à l’encontre des fabricants de dispositifs médicaux, des médecins et des autorités de surveillance. Le consortium dénonce des dysfonctionnements en matière d’admission et de surveillance des dispositifs médicaux …

lire la suite »

Les chiffres des «Implant Files» publiés à fin 2018 ont fait sensation: le Consortium international de journalistes d’investigation a, dans son enquête, émis des critiques parfois sévères à l’encontre des fabricants de dispositifs médicaux, des médecins et des autorités de surveillance. Le consortium dénonce des dysfonctionnements en matière d’admission et de surveillance des dispositifs médicaux tels qu’implants et prothèses.

En Suisse aussi, des cas de prothèses défectueuses ou non stériles de la hanche, du genou et d’implants pour la colonne vertébrale ont été rendus publics. Ils ont conduit à des atteintes graves à la santé des patients. Ceux-ci en ont non seulement subi les conséquences mais, en plus, les coûts des opérations supplémentaires, à savoir les « travaux de révision » en chirurgie des implants, sont considérables – et en règle générale à charge de l’assurance-maladie, donc des payeurs de primes. Cela soulève la question de la réglementation des admissions et du contrôle de la qualité de ces dispositifs à haut risque.

SIRIS, Fondation suisse pour l’assurance qualité en médecine des implants, a aussi été prise dans la tourmente. L’organisation tient depuis 2012 un registre des implants de hanches et de genoux. infosantésuisse a demandé à Andreas Mischler, directeur de SIRIS, quel contrôle de qualité le registre assure et quelles en sont les faiblesses.

Lien vers l’interview avec Andreas Mischler, directeur de SIRIS

Madame Santé est
Susanne Steffen