Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Gregor Patorski Parlons assurance-maladie : Et si vous mettiez votre prime au régime sec ?

La santé n’a pas de prix, mais les dépenses qui en découlent sont conséquentes – en particulier pour l’assuré ! Voici quelques astuces pour optimiser votre couverture d’assurance-maladie et faire la chasse aux coûts superflus. Plus de conseils sur www.parlons-assurance-maladie.ch , le guide des assurés malins ! Astuce 1: Opter pour la franchise la plus avantageuse. …

lire la suite »

La santé n’a pas de prix, mais les dépenses qui en découlent sont conséquentes – en particulier pour l’assuré ! Voici quelques astuces pour optimiser votre couverture d’assurance-maladie et faire la chasse aux coûts superflus.

Plus de conseils sur www.parlons-assurance-maladie.ch , le guide des assurés malins !

Astuce 1: Opter pour la franchise la plus avantageuse.

Lors de coûts de la santé restreints (voire nuls), la franchise la plus élevée – soit CHF 2500 – représente la solution la moins coûteuse. Seule précaution à prendre : il est important d’avoir le montant de la franchise de côté, en cas de coup dur (par exemple une hospitalisation). Notons que, généralement, deux échelons de franchise sont les plus avantageux : la plus basse (lors de coûts de la santé importants) et la plus élevée.

Astuce 2: Choisir un modèle alternatif.

Outre le modèle traditionnel de l’assurance de base, les assureurs proposent également des modèles moins chers (Médecin de famille, réseau de soins HMO ou télémédecine), où l’assuré renonce au libre choix du médecin. En optant pour un modèle alternatif, l’assuré peut économiser des centaines de francs par année.

Astuce 3: Supprimer le risque accident, si celui-ci est déjà couvert par l’employeur.

Si un salarié travaille au moins huit heures par semaine pour un même employeur, il est automatiquement assuré contre les accidents professionnels et non professionnels. Dans ce cas, il peut supprimer le risque accident de l’assurance de base obligatoire pour éviter un doublon. La prime sera ainsi réduite de près de 7%.

Astuce 4: Selon son revenu, demander un subside.

Tout assuré qui bénéficie d’un revenu modeste peut recevoir une aide pour payer une partie ou la totalité de sa prime d’assurance de base. Financée par l’Etat et les cantons, cette « réduction individuelle des primes » (ou RIP) vise à soulager les ménages les moins aisés.

Selon la situation, d’autres économies sont possibles :

  • Suspendre son assurance-maladie, en cas de service militaire de plus de 60 jours, et économiser ainsi la totalité de la prime.
  • Bénéficier d’une réduction allant jusqu’à 2% de la somme totale des primes, en effectuant un paiement anticipé (annuel ou semestriel). Soit près de CHF 100 de rabais pour une prime mensuelle de CHF 400, par exemple.
  • Souscrire à un modèle d’assurance avec bonus, offrant une réduction dès la 2e année – en cas de non-recours aux prestations.

 

Monsieur Santé est
Gregor Patorski

Je suis lanceur d’idées et créateur de mots dans le cadre du domaine Web 1.0 & Web 2.0 de santésuisse.

Rejoignez-moi sur Xing, Google+, Twitter, LinkedIn et Facebook.