Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Silvia Schütz Les primes sont le reflet des coûts

Depuis un certain temps déjà, les médias font des pronostics sur la hausse des primes d’assurance-maladie en 2016. Celles-ci sont comprises entre 4 et 6,5% en moyenne en Suisse. Sur quoi reposent ces chiffres? Les coûts imputables aux fournisseurs de prestations sont le principal facteur influençant le montant des primes. Si les coûts des médecins, …

lire la suite »

Grafik_Kostenanstieg-nach-Abrechnungsdatum_korrr_gpa

Depuis un certain temps déjà, les médias font des pronostics sur la hausse des primes d’assurance-maladie en 2016. Celles-ci sont comprises entre 4 et 6,5% en moyenne en Suisse. Sur quoi reposent ces chiffres?

Les coûts imputables aux fournisseurs de prestations sont le principal facteur influençant le montant des primes. Si les coûts des médecins, hôpitaux, médicaments, physiothérapeutes et autres prestations médicales augmentent, les primes augmentent aussi. En effet, les primes suivent l’évolution des coûts et doivent les couvrir à long terme.

Le graphique indique que les prestations médicales (Leistungen) ont progressé de 29% entre 2005 et 2014. Les colonnes de couleur rouge montrent que les primes (Prämien) ont augmenté de 28% durant cette période. Cela prouve que nous payons avec nos primes les prestations que nous « consommons ». Mais aussi que les primes suivent l’évolution des coûts.

Appenzellois coriaces, citadins souffreteux?
On constate des écarts de coûts importants par personne assurée entre les cantons. Les plus de 85 ans ont affiché en 2014 les dépenses les plus élevées, soit 13 095 francs, dans le canton de Bâle-Ville. Pour comparaison, un assuré du même âge d’Appenzell Rhodes-Intérieures n’a «consommé» des prestations qu’à hauteur de 8554 francs. On obtient le même résultat pour les coûts par personne assurée.

Coûts
 plus de 85 ans pp
 par assuré
Hospitalisation
Population
2005-2014
 Médecins
2005-2014
Suisse
CHF 11 209
CHF 3 516
 5 Tage
 + 10 %
 + 29 %
Bâle-Ville
CHF  13 095
CHF 4 504
 7,5 Tage
 +   3 %
 + 15 %
Vaud
CHF  12 911
CHF 3 846
 4,5 Tage
 + 16 %
 + 38 %
Tessin
CHF 12 219
CHF 3 884
 6 Tage
 +  9 %
 + 42 %
Zurich
CHF 11 107
CHF 3 532
 5 Tage
 + 14 %
 + 28 %
Appenzell
Rhodes-Int.
CHF  8 554
CHF 2 629
 3,6 Tage
 +  4 %
+ 24 %

Les habitants d’Appenzell Rhodes-Int. sont-ils plus coriaces et en meilleure santé que les autres? C’est une question à laquelle Madame Santé n’a pas de réponse. Des explications possibles pour interpréter les coûts plus bas à Appenzell Rhodes-Int. pourraient être la hausse de la population et celle des médecins en exercice entre 2005 et 2014, car comparée aux autres cantons, celles-ci ont été plus faibles à Appenzell Rhodes-Int. Le fait que ce canton n’ait pas d’hôpital cantonal joue certainement aussi. Les cas graves sont ainsi transférés vers des hôpitaux d’autres cantons. De ce fait, les hospitalisations à l’hôpital de Rhodes-Int. sont plus courtes (3,6 jours) qu’à Bâle-Ville qui compte un hôpital universitaire (7,5 jours). Un indicateur important est la hausse du nombre de médecins car les prestations de ces derniers et des services hospitaliers ambulatoires sont payées intégralement par l’assurance de base. Et plus les médecins sont nombreux, plus les coûts sont élevés. Or, à Appenzell Rhodes-Int., le nombre d’ouvertures de cabinets a été inférieur à la moyenne.

Mentalité de consommateur
Ce ne sont que quelques-unes des nombreuses explications à la hausse des coûts dans les cantons. Mais le fait est que les coûts augmentent d’année en année dans tous les cantons, même si cette hausse est inégalement répartie.

Quelles en sont les raisons? Le progrès de la médecine et le vieillissement de la population jouent un rôle à cet égard – un assuré coûte en moyenne 3516 francs contre 11 209 francs pour une personne de plus de 85 ans. Il faut aussi mentionner la mentalité de « consommateur »: lorsqu’un assuré a atteint le montant de sa franchise et de sa quote-part, il veut consommer le plus possible car il paie après tout suffisamment de primes, estime-t-il. Cela a un coût qui doit être couvert année après année par les primes …

Madame Santé est
Silvia Schütz

Je suis responsable de projet chez santésuisse dans le domaine de la communication pour la Suisse alémanique.

Rejoignez-moi sur XING et Twitter.