Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Daniel Habegger Les tops et les flops la campagne contre une caisse unique

La bataille est terminée. Le 28 septembre 2014 les électeurs ont nettement refusé la caisse unique. Il est temps que Monsieur Santé se permette de nommer les tops et les flops de la campagne en offrant des roses rouges symboliques aux tops, des cactus aux flops ainsi qu’un houx au plus gros des flops. Monsieur …

lire la suite »

stechpalme_sp

La bataille est terminée. Le 28 septembre 2014 les électeurs ont nettement refusé la caisse unique. Il est temps que Monsieur Santé se permette de nommer les tops et les flops de la campagne en offrant des roses rouges symboliques aux tops, des cactus aux flops ainsi qu’un houx au plus gros des flops.

Monsieur Santé remet le plus grand bouquet de roses aux 45% des votants qui pour la troisième fois en 10 ans se sont rendus aux urnes pour voter sur l’initiative pour une caisse unique.

rosen-rot-s

Un grand bouquet de roses multicolores reçoivent toutes les personnalités et associations qui se sont engagées courageusement contre la caisse unique.

rosen-bunt_s

La Radio Télévision Suisse alémanique mérite la douzaine de roses rouges. Elle a agacé respectivement ravi les deux parties de manière égale. En tout, elle a fait son travail avec professionnalisme et de façon équilibrée.

rosen-rot-1grau_s

Un petit bouquet de roses mélangées reçoit la grande partie de la presse Suisse alémanique privée qui s’est efforcée de mettre les faits sur la table, même lorsque les positions en la matière étaient contre le système actuel des caisses-maladie.

rosen-rot-2grau_s

Une rose spéciale de couleur orange va à La Télé: L’émetteur privé, en tant que «Première chaine privée de la Suisse romande», a bien prouvé qu’il méritait son nom en prenant – sans se laisser déconcerter par les invités Guy Parmelin et Pierre-Yves Maillard – le 7 septembre pour sujet ce qui intéressait la plupart des votants: La caisse unique serait-elle en mesure de baisser les coûts et avec cela les primes de l’assurance-maladie sociale ?

http://www.latele.ch/play?i=48078

rosen-orange_s

Une rose spéciale verte, laquelle symbolise l’espoir intact pour une meilleure objectivité, reçoit l’hebdomadaire «WochenZeitung» qui – il est vrai – s’était clairement positionné en faveur de la caisse unique, mais qui malgré tout ne reculait pas devant la confrontation de son public en juillet 2014 avec les incohérences de l’initiative, avant tout, la fausse promesse concernant les coûts:

https: // www.woz.ch/1427/krankenkassen/die-argum ente-auf-den-tisch

rosen_grun_s

La plupart des médias privés de la Suisse romande ont droit à un bac à sable plein de cactées. En effet, les informations fournies n’avaient rien en commun avec des informations dites «équilibrées». Les faits impopulaires étaient mal ou pas du tout documentés et souvent dissimulés, s’ils ne convenaient pas à l’opinion faite par la majorité romande «pour la caisse unique». Le magazine romand des consommateurs (FRC) ainsi que les magazines «Saldo» et «KTipp» ont également leur place dans le bac à sable, car ils ont informé leurs lecteurs et lectrices de manière tendancieuse, à savoir, exclusivement en faveur de l’initiative.

kakteen_s

Manifestement, les médias de droit public de la Suisse romande ont également préféré jeter de la poudre aux yeux de la population en omettant de chercher toutes les informations sur le sujet avec soin et de les présenter de manière objective et «up-to-date». Des émissions comme «Infrarouge» ont visiblement répandu des informations erronées et ont ensuite refusé de les corriger (p.ex.: santésuisse aurait prié les fournisseurs de prestation de ne plus traiter de patients qui ne payaient pas leurs primes. En vérité, santésuisse s’est prononcée contre les « listes noires » et n’a jamais accepté ou encouragé un tel procédé). Entre autres, la chaîne de télévision publique a présenté après l’annonce des primes une émission sous le titre «Le système de l’assurance maladie est devenu incontrôlable», ce qui a fait pousser des cris de joie du côté des initiateurs, mais qui n’avait rien à faire avec la réalité. En plus, seuls les partisans avoués de la caisse unique, Monsieur Pierre-Yves Maillard et Monsieur Mauro Poggia ont eu droit à la parole. Grâce à une intervention du PLR (Libéraux–Radicaux) et de santésuisse, les adversaires de la caisse unique, Monsieur Guy Parmelin et Madame Isabelle Moret, ont également eu l’occasion rare de prendre position.

http://www.rts.ch/info/suisse/6173207-le-systeme-de-l-assurance-maladie-est-devenu-incontrolable.html

kakteen-4_s

Madame Jacqueline Fehr, co-initiatrice reçoit le plus grand cactus individuel: La conseillère nationale zurichoise n’a manifestement pas hésité de se servir des contes de fées et de répandre des messages tout à fait contradictoires afin de gagner plus de partisans pour la caisse unique. Pendant qu’elle révélait publiquement dans plusieurs communiqués, par exemple dans le communiqué du 23 mai, qu’avec la caisse unique «des coûts de l’ordre de 10 pour cent de la prime pouvaient être économisés à moyen terme », elle s’exprimait quatre jours après, lors d’un débat à Zurich organisé par le RVK Association des petites et moyennes assurances maladie, de manière suivante: « La promesse, qu’une réduction de frais dans le secteur de la santé publique soit possible, peu importe le système et si possible avec une qualité augmentée, serait une vaine promesse. Je ne fais pas cette promesse. Je pense que les coûts vont augmenter.» Madame Fehr a provoqué des irritations comparables lors d’un cours de formation en physiothérapie de la Haute école spécialisée de Zurich, lorsque elle a laissé entrevoir que les tarifs allaient augmenter grâce à la caisse unique. D’autant plus, que les initiants de la caisse unique ont toujours prétendu que la caisse unique ferait baisser les coûts et conduirait à des négociations tarifaires plus restrictives.

kaktus-1

Le houx est destiné aux initiateurs de la campagne pour la caisse unique. En raison du manque d’informations concernant la concrétisation de la caisse unique ainsi que des illustrations trompeuses par rapport à l’évolution des primes, les initiateurs se sont mis eux-mêmes hors compétition et ont montré ce qui importait vraiment: Le profilage de l’identité politique et la propagande contre le secteur privée. Au bout du compte, il s’agissait ni plus ni moins que d’une campagne électorale 2015 anticipée. Après avoir mené une mauvaise campagne, certains représentants du parti socialiste (PS) se révélèrent être de mauvais perdants en déformant le résultat clair et net de de la votation et en l’interprétant comme une victoire des adeptes de la caisse unique.

stechpalme

Monsieur Santé est
Daniel Habegger

Je travaille chez santésuisse dans le domaine Public Affairs.

Rejoignez-moi sur XING.