Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Silvia Schütz Le supermarché, lieu de controverses inévitables – Caricatures sur la caisse unique (6)

Sixième partie de notre série de caricatures sur le thème de la caisse-unique. Il ne faut pas être devin pour prévoir ce qui va arriver, si l’on est amené à négocier son propre revenu et si on doit se contrôler soi-même…. La caisse unique serait gérée paritairement par les fournisseurs de prestations, des représentants des assurés …

lire la suite »

caisseunique_interetsSixième partie de notre série de caricatures sur le thème de la caisse-unique. Il ne faut pas être devin pour prévoir ce qui va arriver, si l’on est amené à négocier son propre revenu et si on doit se contrôler soi-même….

La caisse unique serait gérée paritairement par les fournisseurs de prestations, des représentants des assurés et des autorités. Les fournisseurs de prestations, pour le moins, entreraient ainsi dans un conflit d’intérêts. D’une part, vis-à-vis des payeurs de primes, ils devraient veiller à ce que les prix et le nombre de prestations se maintiennent à un niveau raisonnable et, d’autre part, ils auraient la possibilité de définir leur rémunération. Le risque est grand qu’une caisse unique dirigée de cette manière ne soit pas très critique à l’égard du nombre de prestations et des hausses de prix. Cela va de soi que les tarifs augmenteraient. En raison des doubles fonctions des fournisseurs de prestations, les contrôles de l’économicité, contrôlant que la quantité des prestations fournies par les médecins soit raisonnable, seraient certainement plus souples avec des médecins au sein de la direction. Il est dès lors plus que probable qu’il en résulterait des coûts plus élevés pour les contribuables et les payeurs de primes.

Madame Santé est
Silvia Schütz

Je suis responsable de projet chez santésuisse dans le domaine de la communication pour la Suisse alémanique.

Rejoignez-moi sur XING et Twitter.