Monsieur Santé

afficher le menu Startseite anzeigen afficer le champ de recherche

Anne Durrer Faux courtiers et vrais enquiquineurs …

Avec le printemps nous ne fêtons pas (encore) le retour des hirondelles mais bien celui des courtiers et autres intermédiaires commerciaux plus ou moins compétents et souvent indélicats. Certains n’hésitent pas à appeler à la maison, en évoquant parfois des faits non avérés pour entrer en discussion avec vous. Tout ça pour obtenir un sésame …

lire la suite »

Vertreter durch TürspionAvec le printemps nous ne fêtons pas (encore) le retour des hirondelles mais bien celui des courtiers et autres intermédiaires commerciaux plus ou moins compétents et souvent indélicats.

Certains n’hésitent pas à appeler à la maison, en évoquant parfois des faits non avérés pour entrer en discussion avec vous. Tout ça pour obtenir un sésame très convoité : un rendez-vous à votre domicile pour vous présenter une offre d’assurance. Actuellement, la discussion sur le remboursement des primes payées en trop dans certains cantons semblent donner des ailes à certains courtiers, même si les intermédiaires n’ont aucun rôle à jouer, ni aucune information à donner sur cette question, qui doit d’abord être réglée au niveau politique.

Seul objectif : vendre une police
Faut-il entrer en matière, lorsqu’un courtier vous téléphone ? Il faut savoir qu’un courtier poursuit un seul objectif : vous vendre une police d’assurance. Et il ne le fait par philanthropie, mais bien parce qu’il reçoit une commission lorsqu’il amène de nouveaux clients à un assureur. La plupart des courtiers proposent les produits d’un nombre limité d’assureurs. Et les informations que certains donnent sont parfois tout simplement mensongères. Certains prétendent par ailleurs travailler pour le compte des assureurs, ce qui n’est pas toujours vrai. Difficile, donc, de vérifier la pertinence des informations données de manière inattendue, au téléphone. La prudence est de rigueur.

Avant d’accepter qu’un courtier vous rende visite à domicile, demandez-vous si vous souhaitez changer d’assureur-maladie. Si ce n’est pas le cas, ce serait une perte de temps d’accorder un rendez-vous à un courtier et de le laisser venir à votre domicile. Vous pouvez raccrocher sans vous reprocher un manque d’éducation ! Je traiterai la question du changement d’assurance dans un autre contribution au blog.

Astérisque contre les courtiers 
Si vous ne souhaitez pas être importuné par des appels publicitaires non sollicités, vous pouvez demander à ce qu’une astérisque figure devant votre nom dans les annuaires. Les dispositions de la loi fédérale sur la concurrence déloyale contraignent à respecter l’astérisque. Les contrevenants peuvent être dénoncés, les associations de consommateurs proposent un formulaire en ligne à cet effet et elles ont déjà entrepris des démarches juridiques à l’encontre de certaines entreprises.

Madame Santé est
Anne Durrer

Je travaille comme porte-parole de santésuisse et j’essaie de répondre aux questions des journalistes et du grand public concernant la santé et l’assurance-maladie.